Créé en avril 2011, mis à jour en mars 2018, Littérature Graphique est née de la volonté d'offrir un aperçu de la richesse et de la puissance narrative du 9ème Art. 

 

Forme d'expression qui exige plus que toute autre une imagination créatrice dans sa conception et de ce fait est dotée d'une grande pluralité, la Bande Dessinée, au même titre que le roman ou le cinéma regorgent de chefs-d'oeuvre et d'inventions.
 

Si pour Gilles Deleuze  "...seuls comptent les livres écrits "pour" quelque chose de nouveau, et qui savent le produire." alors le 9ème Art par sa constante effervescence démontre à part entière son apport à la création.
 

L'équipe de Littérature Graphique est ouverte aux commentaires et aux critiques, son but est de présenter et de faire partager les lectures qui l'ont marquée ainsi que les oeuvres récentes, reflet de l'actualité de la bande dessinée en France et dans le monde.

 

Marwan Kahil


Diplômé de l'Ecole Spéciale d'Architecture, Marwan Kahil a une formation d'architecte et de scénographe. Passionné par les mythologies, l'histoire de l'art, le scénario, le dessin et le graphisme, il l'est d'autant plus pour l'art séquentiel qu'est la bande dessinée.

 

Une passion qui le pousse à intégrer cet univers et à l'inclure à ses études d'Architecture, au cours desquelles il a notamment suivi l'atelier d'Art Graphique de Simon Boudvin. Véritable atelier de réflexion théorique et pratique autour du dessin et de l'image, cet atelier a eu pour invités d'honneur des artistes et des auteurs de bande dessinée dont François Olislaeger, Rupert&Mulot, Claire Braud, Aude Picault...



La connaissance de l'univers de la bande dessinée et de l'édition a également améné Marwan Kahil à participer en 2010/2011 à la réalisation de la 38ème édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême en tant qu'assistant de direction artistique aux côtés de Benoît Mouchart. Un évènement qui chaque année est riche de rencontres : Baru, Etienne Davodeau, Fred, Art Spiegelman, Jirô Taniguchi et de nombreux autres auteurs.

Marwan Kahil y contribue aujourd'hui en tant qu'intervenant extérieur lors des rencontres du Festival et dans le cadre de relations publiques aux côtés des partenaires.                       
Il a ainsi animé les rencontres internationales consacrées respectivement à François Boucq et à Riad Sattouf et a également modéré plusieurs rencontres consacrées à la Sélection Officielle du Festival en présence des auteurs et du public aux côtés de Brecht Evens, Wilfrid Lupano & Paul Cauuet, Loisel & Tripp... 

 

En 2014 et en 2015, il a été l'invité de Guillaume Dorison dans le cadre du Toku Show sur la chaîne J-One consacrée à la Culture Manga, au cours de deux émissions : l'une consacrée au Manga Alternatif et au Gekiga, la seconde à l'oeuvre de Katsuhiro Otomo.

En parallèle à ces activités, Marwan Kahil est à l'initiative du projet de Galerie Séquence Graphique. Avec de nombreuses sélections lors d'évènements internationaux dont le plus récent est l'évènement "D Dessin" qui se déroule à l'Atelier Richelieu à Paris lors de la semaine du Dessin. Scénographe et commissaire de l'exposition de la Galerie Séquence Graphique, Marwan Kahil a présenté les travaux de plusieurs artistes dont Sandra Ghosn et Mazen Kerbaj, aux oeuvres percutantes et étroitement liées à l'univers du 9ème Art. 

Il publie en mars 2017, un premier livre aux éditions 21g Albert Einstein, La Poésie du réel présenté au Salon du Livre de Paris lors d'une rencontre "Imagine La Paix". Marwan Kahil a également animé une Master Class de Scénario à l'Académie Libanaise des Beaux Arts à Beyrouth lors du Salon du Livre Francophone en Novembre 2017. Il est également à l'initiative du projet Séthio, Chroniques de l'Ultime Limite, sa prochaine publication L'Envol, une vie de Léonard de Vinci est à paraître en Juin 2018. 

 

 

La genèse de Littérature Graphique : 

Lorsque Nous Vivions Ensemble de Kazuo Kamimura... 

 

Des avions en papier traversent le ciel malgré une pluie battante. Ils dessinent sur le papier un mouvement ininterrompu et franchissent chacunes des cases, ils voyagent d'une planche à l'autre dans une ellipse discrète. Ces avions de papier, c'est Kyoko, personnage fétiche de Kazuo Kamimura qui les lance un à un d'un geste lascif, cherchant dans le vide Jirô son compagnon, se cherchant elle-même. Kamimura dessine inlassablement les états d'âmes de ses personnages et ces avions de papiers sont autant de pensées et de regrets qui transpercent le ciel, qui s'écrasent à l'horizon sous le poid d'une pluie, lourde et étrangement imperceptible. Kyoko, mélancolique, se met à penser par une journée de pluie printanière. Une pensée qui voyage par ellipses succesives, qui traverse les cases, troublant le sens habituel de lecture... Une pensée matérialisée par le trait de Kazuo Kamimura et qui à elle seule révèle le potentiel fécond de la Bande Dessinée. 

Le projet du site Littérature Graphique est né de la contemplation de la double planche où apparaissent ces avions de papier.

> Découvrir notre chronique consacrée à cet auteur et son oeuvre. 

*
*
Au commencement... 

Marwan Kahil

Nous suivre sur 

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Instagram Carré noir

© 2011-2018 - Tous droits réservés - Articles et design web :  Marwan Kahil - Littérature Graphique        Mentions Légales